L'économie circulaire dans l’industrie des fruits et légumes

Paola Haiat
27 janvier 2021

Dans un monde où le débat autour de nos ressources et de leur utilisation est de plus en plus animé, l'économie circulaire devient essentielle.

«Fermer le cercle» fait partie du plan d'action de l'Union européenne pour 2020, auquel participent des pays comme la France, la Suède, la Finlande, la Chine, le Japon, le Canada, ainsi que des centaines d'entreprises à travers le monde. Tous ces acteurs reconnaîssent que nous devons innover dans notre façon de penser la production, l'acquisition et la réutilisation des ressources.

Dans notre dernier article " Domaines d'innovation dans l'industrie agroalimentaire ", nous avons déjà parlé de l'importance de la durabilité. En effet, jusqu'à présent, presque toutes les industries avaient adopté un système d'économie linéaire non durable, où la durée de vie d'un produit suivait une ligne horizontale de sa production à son élimination.

économie linéaire
Image d'atriainnovation

La proposition d'économie circulaire, reprenant la définition du rapport Fruit Logistica Trend 2020, est basée sur "le maintien de la valeur des produits, matériaux et ressources, le plus longtemps possible en les renvoyant au cycle produit à la fin de leur utilisation, minimisant ainsi la production de déchets". Finalement, au lieu de suivre une philosophie de production et de destruction, on cherche à ce que le produit lui-même participe aux productions futures.

économie circulaire
Image d'atriainnovation

Que peut-on faire dans l'industrie des fruits et légumes pour y parvenir ?

 

Développer de nouvelles catégories de produits alimentaires

Le laboratoire d'éco-innovation de Catalogne le mentionne comme une stratégie et donne comme exemple les cerises de café, qui avaient été considérées comme déchet dans le passé et sont maintenant utilisées pour créer une farine antioxydante à haute teneur nutritionnelle.

 

Recréer les déchets

L'industrie n'a cessé d'expérimenter des matériaux qui remplacent le plastique, un domaine d'opportunités qui permet de créer des produits aussi variés que des chaussures, des sacs ou encore des emballages à partir de déchets de fruits et légumes.

 

Utiliser la technologie

Un moyen de rendre nos processus plus efficaces et de reconnaître les points faibles de nos chaînes d’approvisionnement (nous permettant ainsi de déceler les opportunités pour intégrer l'économie circulaire) est d’utiliser l'IoT (Internet des Objets) : qu'il soit basé sur l’apprentissage automatique (machine learning), la blockchain ou l’intelligence artificielle. Nous avons deux articles à ce sujet si vous souhaitez en savoir plus : Les progrès des technologies de traçabilité des aliments (I). Les capteurs et la partie (II) IO et Blockchain.

 

Ce n'est qu'un début, car chez Consentio nous voulons continuer d’apprendre et de comprendre tous les points de vue pour répondre à la fameuse question : pourquoi ne permettons-nous pas que les biens d'aujourd'hui se transforment en ressources de demain?

 

Vous voulez lire d'autres contenus tout frais ? Consultez nos derniers articles

Lisez-nous chaque semaine pour tout savoir sur l'industrie des produits frais.

Merci ! Votre inscription a été reçue !
Oups ! Quelque chose s'est mal passé lors de l'envoi du formulaire.